App Army Assemble: Soulvars – « Ce JRPG pixel art se démarque-t-il dans un genre bondé? »

/
/
/
38 Views

Soulvars est un JRPG pixel art du développeur indépendant GinoLab. Il a déjà été lancé au Japon, où il a connu un certain succès plus tôt cette année. Maintenant, GinoLab a sorti le jeu en anglais pour que le reste du monde puisse en profiter. Notre critique Catherine a apprécié son temps avec Soulvars, nous avons donc décidé de confier le jeu à notre App Army pour voir ce qu’ils en pensaient.

Voici ce qu’ils ont dit :

Robert Maine

Soulvars est un RPG 2D à l’ancienne avec un mécanisme de construction de cartes qui est déçu par sa complexité excessive.
Vous guidez vos personnages dans une ville, en menant des batailles aléatoires à l’aide d’un système de cartes que j’ai trouvé presque impénétrable à utiliser. Même après plusieurs heures de jeu, je n’étais pas sûr de ce que je faisais. Les combats aléatoires deviennent vite ennuyeux. Ce qui est dommage car les visuels et les animations rétro sont beaux et la bande son est géniale. Pouce vers le bas de moi.

Vendeurs d’espoir

J’adore les jeux de construction de deck, mais le gameplay m’a malheureusement ennuyé. J’aime bien l’histoire et les graphismes sont sympas. Je peux encore continuer à jouer pour voir si cela grandit sur moi. Je pense parce que ce n’est pas comme les constructeurs de deck habituels auxquels je joue.

Dries Pretorius

L’heure des confessions. Je n’aime pas beaucoup les jeux JRPG, mais je suis fou des RPG de construction de deck comme SteamWorld Quest, StS et Card Quest. SOULVARS a donc été une expérience intéressante pour moi, avec une esthétique évoquant Shin Megami Tensei et un gameplay qui gravite autour de Card Quest.

La saveur JRPG n’était pas tant un problème pour moi que la présentation, les tutoriels sont présentés sous forme de cadres statiques, il n’y a aucun moyen de regarder le détail d’une carte ou d’un pouvoir avant de l’activer, et j’étais dans une obscurité d’essai et erreur pendant vingt minutes avant de comprendre comment accéder aux anciennes images du didacticiel pour comprendre comment le jeu fonctionne à nouveau.

De plus, il n’y a pas de sauvegarde automatique, seulement une sauvegarde manuelle, je ne sais pas pourquoi cela est présenté comme une fonctionnalité, car cela mord lorsque vous vous rendez compte que vous devez recommencer la même sauvegarde une troisième fois après avoir fermé l’application sans sauvegarder, encore une fois. Sous cette surface rugueuse se trouve un jeu de mécanismes complexes qui apportent suffisamment au genre pour que je ressente un sentiment de pression stratégique.

Voir aussi :  Classements Rocket League Sideswipe - système de classement expliqué

On a le sentiment que des profondeurs encore plus grandes se cachent sous la surface inaccessible. Avec tous les jeux inactifs à la cuillère sur l’AppStore, et niché dans un genre qui offre souvent au joueur la possibilité de simplement se détendre pendant que Auto-Battle comprend les choses. Ce titre dense et énigmatique est le nettoyant pour les fans de JRPG qui recherchent quelque chose de doux-amer avec beaucoup de profondeur.

Swapnil Jadhav

La mécanique du jeu est bonne avec de beaux graphismes et animations. Les effets de l’utilisation des bonus étaient assez bons. Je trouve le tutoriel trop encombré avec beaucoup de texte. L’idée semble prometteuse mais il y a des problèmes dans l’exécution. L’ambiance rétro est bonne mais le game designer doit travailler sur l’UI et l’UX.

yt

Torbjörn Kamblad

Cela ne s’est jamais produit auparavant avec près de 1000 critiques de jeux à mon actif. Je ne pouvais pas du tout jouer au jeu. La palette de couleurs choisie m’a d’abord fait grincer des dents, et à mi-chemin du didacticiel, c’est un peu nocif. L’utilisation de couleurs à fort contraste est idéale pour les services d’urgence, mais pas pour un jeu.
Il pourrait y avoir d’excellents mécanismes de jeu, et même une histoire à découvrir dans Soulvars. Je ne pourrai pas le savoir, malheureusement.

Jc Ga

Je n’ai pas aimé Soulvars. Et je suis très déçu, car j’ai beaucoup aimé la première idée du gameplay, que la personnalisation des personnages change les actions possibles et que des combinaisons soient à débloquer.
Tout d’abord, les détails de graphisme et de musique m’ont déplu : la petitesse des illustrations, la musique que je trouvais répétitive, la circulation laborieuse dans les menus, et trop textuelle avec le texte difficile à lire sur mon téléphone même dans le plus grand cadre .

Mais j’ai essayé de continuer le jeu, mais malheureusement, dans un second temps, j’ai été déçu par les rencontres ennemies Oldschool très répétitives, la légèreté du scénario et le manque de détails sur les personnages, au profit de quelques dialogues assez stéréotypés mal servis par une traduction anglaise pas toujours satisfaisante.
Je suppose que sur un écran beaucoup plus grand, sur une tablette par exemple, l’expérience de jeu pourrait être grandement améliorée, avec des graphismes et des textes plus lisibles, mais sur le téléphone, je n’ai pas du tout été convaincu par cette expérience !

Voir aussi :  Le RPG de collection Luna Re: Dimensional Watcher sort aujourd'hui dans le monde entier


Marc Aboukoff

Il s’agit d’un joli JRPG de construction de deck. J’aime le fait qu’il semble s’intégrer beaucoup dans un écran de taille en mode portrait, bien que les statistiques cibles (qui vous montrent la résistance à diverses attaques, etc.) semblaient être très petites et bien emballées dans une petite boîte qui n’était pas facile à lire . Il est possible de modifier un peu la taille du texte dans les options, ce qui a un peu aidé. Les commandes sont simples et basiques et fonctionnent bien. La musique est appropriée pour le jeu rétro et la présentation. Les graphismes sont nets et attrayants.

Peut-être mon imagination, mais ils semblaient juste un peu au-dessus de la norme rétro-pixel habituelle pour des jeux comme celui-ci. Différents modes de jeu s’ouvrent au fur et à mesure de votre progression. Quant à l’histoire, eh bien, c’est assez typique de ces jeux. Assez intéressant, mais à mon avis, il n’y a pas grand-chose qui le distingue des autres jeux. Oui, j’aime le mode portrait et la carte section par section. Les graphismes sont beaux et nets. Ces facteurs le font ressortir si l’histoire ne le fait pas. Si vous aimez les jeux comme ceux-ci et que vous appréciez les mécanismes, je pense que vous allez en être fan. C’est vraiment très bien ficelé (même si une partie du texte est un peu trop froissée). Mais si vous êtes plus axé sur l’histoire, comme moi, vous pourriez trouver cela un peu insuffisant.

Qu’est-ce que l’App Army ?

L’App Army est la charmante communauté d’experts en jeux mobiles de Pocket Gamer. Aussi souvent que possible, nous leur demandons leur avis sur les derniers jeux et les partageons avec vous.

Pour vous inscrire, rendez-vous simplement sur notre Chaîne discorde ou Groupe Facebook et demander l’accès en répondant aux trois questions. Nous vous ferons entrer immédiatement.

https://www.pocketgamer.com/soulvars/app-army-assemble/

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :