Au revoir Internet Explorer : Microsoft retire son navigateur Web après 27 ans | Actualités scientifiques et techniques

/
/
/
19 Views

Pour des millions de personnes, c’était leur tout premier navigateur Web, mais à ce jour – après 27 longues années – Microsoft ne prend plus en charge Internet Explorer.

C’est une retraite longtemps retardée. Même lorsque la société précédemment prévu de retirer le soutien en août dernier, son utilisation s’était réduite à une fraction de ce qu’elle était autrefois.

Toute personne qui essaie maintenant d’utiliser l’application de bureau la trouvera désactivée et non prise en charge et sera automatiquement redirigée vers le navigateur Microsoft Edge.

Pour certains, le navigateur inspire la nostalgie, et pour beaucoup d’autres, il provoque des souvenirs de pages à chargement lent, de bugs, de plantages et de frustrations.

Il est sorti en 1995 et, en étant associé au système d’exploitation Windows de Microsoft, est rapidement devenu le navigateur le plus utilisé du Web avec une part de 95 % en 2003.

Mais à mesure que la fonctionnalité Web se développait avec le streaming vidéo et d’autres services, Internet Explorer – malgré les mises à jour – était à la traîne par rapport à des rivaux tels que Mozilla Firefox en 2004 et Google Chrome en 2008.

Le navigateur successeur de Microsoft, Edge – dont la société a annoncé qu’il serait remplacer Internet Explorer en 2015 – est fourni avec Windows et est aujourd’hui utilisé par environ 4 % de tout le trafic Web.

L’année suivante, Internet Explorer a été détrôné comme le navigateur le plus utilisé avec Chrome prenant la première place – quelque chose qu’il a continué à détenir depuis.

Cela est dû en partie à la navigation mobile qui domine le Web. Chrome de Google et le navigateur Safari d’Apple ont réussi avec respectivement environ 65% et 20% de part de marché.

Voir aussi :  Le producteur de Spider-Man: Across the Spider-Verse clarifie les rapports de "240 personnages"

Cette part de marché a valu aux deux sociétés quelques ennuis.

En 2018 Google a été condamné à une amende de 4,34 milliards d’euros (3,8 milliards de livres sterling) pour forcer les fabricants de téléphones à préinstaller des applications telles que Google Search et Chrome à l’exclusion d’autres moteurs de recherche et navigateurs Web.

Microsoft a eu un enchevêtrement similaire avec le ministère américain de la Justice au tournant du millénaire, combattant une poursuite lancée en 1997 – et la réglant en 2002 – qui alléguait qu’elle utilisait son monopole avec Windows pour chasser ses concurrents.

Microsoft affirme qu’Edge est « une expérience de navigation plus rapide, plus sécurisée et plus moderne qu’Internet Explorer », ainsi qu’une expérience qui reste crucialement compatible avec « les sites Web et les applications plus anciens et hérités ».

https://news.sky.com/story/goodbye-internet-explorer-microsoft-retires-web-browser-after-27-years-12634405

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :