Le méchant de Spider-Verse 2 est « l’une des coupes les plus profondes de la galerie Rogues de Spider-Man »

/
/
/
22 Views

Meet The Spot – le nouveau méchant de Spider-Man en tête d’affiche Spider-Man: Across the Spider-Verse.

Comment surpassez-vous Kingpin et le Dr Octavius ​​​​? Avec un méchant obscur de Spider-Man des années 80, bien sûr. The Spot a fait sa première apparition dans Spectacular Spider-Man # 98 en 1985 et maintenant, il se dirige enfin vers le grand écran.

« Pour ceux qui ne sont pas des inconditionnels du canon, The Spot est l’une des coupes les plus profondes de la galerie des voyous de Spider-Man », a déclaré le co-réalisateur Kemp Powers au Festival international du film d’Annecy (par Variété). « Mais il a un super-pouvoir qui a vraiment excité toute notre équipe : tout son corps est couvert de petits portails interdimensionnels qui peuvent l’envoyer partout où il veut aller. »

C’est vrai – si le multivers n’était pas assez compliqué, nous avons maintenant un méchant qui peut ouvrir des portails interdimensionnels. Exprimé par Jason Schwartzman, The Spot est capable d’utiliser ses portails comme des armes – en leur renvoyant efficacement les coups de son adversaire… et en faisant de lui l’un des antagonistes les plus rusés de Spider-Man. Vous pouvez voir dans le teaser ci-dessus que Miles essaie de donner un coup de pied à The Spot, mais son pied frappe par inadvertance Spider-Gwen en arrière-plan.

Powers, ainsi que les co-réalisateurs Joaquim Dos Santos et Justin L. Thompson, ont expliqué que la conception du personnage du méchant est censée évoquer des croquis inachevés, avec des lignes de construction bleues représentant le contour approximatif de l’artiste avant que l’œuvre ne soit ensuite envoyée pour être encrée. Le design du Spot changera et grandira au fur et à mesure que le film avance, représentant la maîtrise par le personnage de ses propres pouvoirs.

« Nous avons pensé que ce serait vraiment cool si les portails ressemblaient à de l’encre vivante qui s’était renversée ou éclaboussée sur le dessin de l’artiste comique », a expliqué Powers. « Son pouvoir très simple a fourni des défis et des permutations passionnants sans fin pour notre équipe. »

Bien sûr, Miles Morales a présenté une approche tout aussi intéressante dans le premier film. Animé à l’origine à 12 images par seconde en tant qu’adolescent maladroit, il commence à se déplacer plus en douceur jusqu’à atteindre l’apogée de ses pouvoirs de Spider-Man – finalement animé à un filmique normal de 24 images par seconde. C’est cette attention aux détails que nous avons hâte de voir dans Spider-Man : Across the Spider-Verse.

Spider-Man : A travers la galerie Spider-Verse (première partie)

Bien que The Spot était à l’origine connu sous le nom de Dr Jonathan Ohnn dans les bandes dessinées, on ne sait pas si cette trame de fond originale sera diffusée sur grand écran.

Spider-Man: Across the Spider-Verse voit Shameik Moore exprimer Miles Morales, aux côtés de Hailee Steinfeld, Oscar Isaac et Issa Rae. Joaquim Dos Santos, Kemp Powers et Justin L. Thompson ont réalisé le film basé sur un scénario de Phil Lord, Christopher Miller et David Callaham.

Ryan Leston est journaliste de divertissement et critique de cinéma pour NMG. Vous pouvez le suivre sur Twitter.


https://www.NMG.com/articles/spider-verse-2-villain-revealed-the-spot-jason-schwartzman

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :