Le PDG d’EA pense que l’exclusivité Xbox de Call of Duty pourrait profiter à Battlefield

Le PDG d’Electronic Arts, Andrew Wilson, pense que Call of Duty devenant potentiellement une franchise exclusive de Microsoft pourrait profiter à Battlefield.

Comme l’a rapporté Stephen Totilo d’Axios, Wilson a qualifié les questions sur la plate-forme de Call of Duty « d’une formidable opportunité ».

« [I]Dans un monde où il y a des questions sur l’avenir de Call of Duty et sur quelles plates-formes il pourrait être et ne pas être, être indépendant de la plate-forme et complètement multiplateforme avec Battlefield, je pense que c’est une formidable opportunité « , a déclaré Wilson à une conférence de Goldman Sachs la semaine dernière.

Ce à quoi Wilson fait référence ici pourrait être plusieurs choses. En tant que franchise multiplateforme, Battlefield a l’avantage d’avoir un grand joueur sur PC, PlayStation et Xbox. Si la franchise Battlefield était exclusive à une seule plate-forme ou à un seul écosystème, cela aurait un impact négatif sur le nombre de joueurs ayant accès au jeu.

Il pourrait également parler d’accords de marketing potentiels. Alors que Microsoft détenait la part du lion des accords marketing de Call of Duty et du contenu chronométré exclusif à l’époque de la Xbox 360, la situation a réussi à se retourner et maintenant Sony travaille en étroite collaboration avec la franchise sur PlayStation 4 et PlayStation 5. Call of Duty Modern Warfare II de cette année a de nombreux bonus exclusifs pour les propriétaires de PlayStation, y compris le premier accès à la version bêta du jeu et un opérateur nommé Hiro « Oni » Watanabe.

Voir aussi :  Les 10 meilleurs RPG tactiques

Si la franchise Call of Duty devait devenir exclusive aux plates-formes Microsoft, il est logique que Sony se rapproche de la deuxième plus grande franchise de tir à la première personne, Battlefield. Cela pourrait fournir à EA un levier substantiel pour négocier des accords de marketing avec PlayStation. Il convient de noter que Microsoft a également conclu des accords de marketing pour la franchise Battlefield dans le passé, y compris Battlefield V.

L’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft est toujours en cours d’approbation et est examinée par certains régulateurs, comme au Royaume-Uni, en raison de problèmes anticoncurrentiels liés à l’exclusivité potentielle de franchises comme Call of Duty. PlayStation et le PDG Jim Ryan sont bien conscients de ces implications et ont qualifié l’offre de Microsoft de prolonger la disponibilité de Call of Duty sur PlayStation de seulement trois ans « insuffisante ».

George Yang est un écrivain indépendant pour NMG. Vous pouvez le suivre sur Twitter @yinyangfooey


https://www.NMG.com/articles/ea-ceo-thinks-call-of-duty-going-xbox-exclusive-could-benefit-battlefield

Laisser un commentaire