Nouveau projet de loi sur la confidentialité pour introduire des règles pour les données personnelles et l’utilisation de l’IA – National

/
/
/
18 Views

Les libéraux fédéraux prévoient déposer aujourd’hui une loi sur la protection de la vie privée pour donner aux Canadiens plus de contrôle sur leurs données personnelles et introduire de nouvelles règles pour l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Le projet de loi, qui sera présenté par le ministre de l’Innovation François-Philippe Champagne, vise à remplir son mandat de faire avancer la charte numérique fédérale, de renforcer la protection de la vie privée des consommateurs et de fournir des règles claires pour une concurrence loyale sur le marché en ligne.

Lire la suite:

Le nouveau projet de loi sur la protection de la vie privée ne résoudra pas les problèmes de longue date du Canada, selon les critiques

La charte numérique énonce 10 principes qui vont de la garantie du contrôle de l’information à des sanctions significatives en cas d’utilisation abusive des données.

La législation devrait raviver certains fils d’un projet de loi précédent, présenté par les libéraux à la fin de 2020, qui n’est pas devenu loi.

L’histoire continue sous la publicité

Ce projet de loi aurait obligé les entreprises à obtenir le consentement des clients dans un langage simple, et non dans un long document juridique, avant d’utiliser leurs données personnelles.


Cliquez pour lire la vidéo :








Blair défend le projet de loi critiqué par le tsar de la vie privée au milieu des problèmes de reconnaissance faciale


Blair défend le projet de loi critiqué par le tsar de la vie privée au milieu des problèmes de reconnaissance faciale – 11 mai 2021

Il visait également à faire en sorte que les Canadiens puissent exiger que leurs informations sur les plateformes de médias sociaux telles que Facebook ou Twitter soient définitivement supprimées.

Voir aussi :  Un nouveau projet de loi sur la cybersécurité exigera la déclaration obligatoire des rançongiciels et d'autres attaques - National

Le projet de loi aurait doté le commissaire fédéral à la protection de la vie privée de pouvoirs d’ordonnance, notamment la capacité d’exiger qu’une entreprise cesse de recueillir des données ou d’utiliser des renseignements personnels, et de recommander qu’un tribunal prévu impose une amende.

Cependant, il n’a pas tenu compte des appels de longue date des défenseurs de la vie privée et de la responsabilité pour que la loi fédérale régissant les renseignements personnels s’applique explicitement aux partis politiques.

Lire la suite:

Google suspend un ingénieur après avoir affirmé que le système d’IA est devenu sensible

L’histoire continue sous la publicité

Daniel Therrien, qui a longtemps réclamé des réformes en tant que commissaire fédéral à la protection de la vie privée, a critiqué le projet de loi précédent comme «un recul global» par rapport à la loi actuelle.

Cela donnerait aux consommateurs moins de contrôle et aux organisations plus de flexibilité dans la monétisation des données personnelles sans accroître leur responsabilité, a-t-il déclaré en mai de l’année dernière, avant l’expiration de la législation lors du déclenchement des élections générales.

Therrien, dont le mandat de commissaire s’est récemment terminé, a également déclaré que la législation faisait passer les intérêts commerciaux avant le droit à la vie privée des personnes, et il a préconisé l’adoption d’un cadre qui ferait de la vie privée un droit humain.

Philippe Dufresne, le candidat du gouvernement pour remplacer Therrien, a déclaré cette semaine devant un comité de la Chambre des communes que le projet de loi à venir doit reconnaître la vie privée comme un « droit fondamental ».

© 2022 La Presse Canadienne

New privacy bill to introduce rules for personal data, AI use

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

This div height required for enabling the sticky sidebar
Ad Clicks : Ad Views : Ad Clicks : Ad Views :